ECRITS D'UN PEINTRE réunit l'ensemble des textes ayant nourris de 1960 à 1997 mon aventure picturale et qui, c'est tout un, disent ce que je fais en faisant ce que je dis... Commencée en 1960 avec ma conversion à l'Abstraction, cette aventure approche aujourd'hui de son terme avec la mise à jours des NUICTS en 1993, un "excercice de style" ayant valeur de manifeste. Ce projet accompli représente une totalité à la fois cohérente et éminemment variée dans son unité.

 

Je l'ai maintes fois rappelé : mon atelier de travail se trouve dans ma tête. C'est dans cet échange permanent entre pratique et théorie s'interpénétrant que s'informe la matière première  spécifique qui implique l'exigence d'élucider en tant que "praticien" quelques problèmes méconnus ou non encore irrésolus. Et là, il faut répondre ou disparaître" (Paul Valery). Dans cette perspective, mes écrits ne sont pas des moments auxiliaires de ma recherche picturale, ils font corps avec elle. Non au titre de commentaire, de dilution de l'oeuvre, mais comme la mise en pratique d'un système de  pensée chromatique" où écriture et peinture forment une unité organique intangible. Chaque nouvelle phase s'apparente à une variation de ou des précedentes obtenue par des changements portant sur les invariants et/ ou sur les opérations ...

 

Ainsi s'élabore le principe  du "paradigme". Primauté de l'univers mental du projet au sein duquel un rôle décisif reste dévolu à l'intuition et à la découverte dans l'accomplissement des oeuvres autonomes. 

Stratégie et spécificitéd'une recherche dont les phases successives sont toutes si intimement imbriquées qu'elles  ne progressent  qu'en s'articulant par germination interne les unes les autres, non plus linéairement, mais dans un mouvement à spirale ascendante... Aspiration conforme au refus symbolique de tout fractionnement dommageable à la saisie de l'entité picturale formant un bloc insécable.

 

Je cherche à occuper la place du peintre générique . Variations, Paradigmes, Blasons, Suites, Stations, Chants, Inventions ... "constellations" d'oeuvres, variété obtenue à partir de l'unité, ce mode combinatoire, consacre en tous temps et dans tous les arts le principe suprême de toutes les poétiques comme de toutes les aventures de la connaissance, l'ensemble de mon oeuvre telle une contribution à l'élaboration d'une véritable technique musicale de la peinture.

 

En conclusion, le projet global virtuel et les oeuvres ponctuelles qu'il sublime coexistent mentalement en opérant une fusion harmonique qui contient le germe secret du principe de "Work in progress", à travers une osmose du subjectif et de l'objectif, du rationel et de l'intuitif, du concerté et de l'aléatoire, comme autant de catégories confondues non antinomiques. Moins une révolution du regard que du mental.

Ainsi se justifie cette entreprise qui se propose d'unir, de réconcilier si faire se peut, l'homme visuel et l'homme auditif coupés si souvent l'un de l'autre.

Albert AYME 1997.

(Texte de présentation du livre)

 

Écrits d'un peintre : 1962-1997 / Albert Ayme / Paris : Éd. Traversière . 440 pages. (1998)  prix 55 €

 

 

Ecrits d'un peintre
Ecrits d'un peintre

Ecrits d'un peintre couve
Ecrits d'un peintre couve

Ecrits d'un peintre
Ecrits d'un peintre

Ecrits d'un peintre
Ecrits d'un peintre

1/7