Albert AYME

 

Albert AYME peintre

 

1920 - 2012

Né en juillet 1920 à Saint Geniès des Mourgues, décédé le 19 juin 2012. Il vivait à Paris et en Charente-Maritime.

 

Il entre en peinture dans les années cinquante, et pour se consacrer intégralement à son art et à l’œuvre qu'il doit créer, il démissionne à l'âge de quarante ans de son poste d'ingénieur à Paris au ministère de l'agriculture.

 

Albert Ayme est à la fois peintre non figuratif et théoricien. Il a fondé son propre langage pictural en usant du vocabulaire géométrique dès 1966 et élabore une technique musicale de la peinture en ré-inventant le fonctionnement de la couleur par sa méthode du "tressage des trois couleurs primaires" : fugue, chromatisme, mise en abyme, canon, contrepoint, etc. Le vocabulaire musical se retrouve également dans les titres de ses œuvres . Il a inventé le «Relief Soustractif» et fut le premier peintre à exposer en 1962 des  «Toiles Libres» (ainsi dénommées à la fin des années soixante) .

 

Nombreuses commandes publiques dans l'architecture : une sculpture monumentale à La Seyne-sur-Mer,  trois pyramides monumentales en relief de béton  pour l’Université de Lille...le cinéma Publicis Matignon du rond-point des Champs-Élysées à Paris (oeuvres tout en verre )  en co-création avec son fils Giney Ayme ...

 

Son travail a souvent été remarqué par les plus grands intellectuels, écrivains et poètes, philosophes, historiens et musiciens du vingtième siècle, dont il a été l'ami : Francis Ponge, Giorgio Morandi, Roland Barthes, Philippe Sollers, Michel Butor, Hervé Castanet, Roger Laporte, Jacques Henric, Frédéric Jacques Temple, Jean-François Lyotard, Catherine Millet, Dora Vallier, Jean Petitot, Jean-Yves Bosseur, Michel Giroud ...



Le marché de l'art et les collectionneurs  sont restés fermés à cet artiste qui disparaît en 2012 sans disposer de côte pour son oeuvre. Très peu invité pour de grands rendez vous thématiques sur lesquels il a pourtant oeuvré durant des années, le monochrome blanc, la transparence, le rapport peinture / musique, la couleur, la toile libre etc.

 

La grande exposition rétrospective de 30 années de création 1962 - 1992 à l'Ecole Nationale des Beaux Arts à Paris a permis de saisir pour la première fois l'ampleur de cette oeuvre. 

Albert AYME a publié de nombreux livres, réalisés pour chaque étape de création (éditions Traversières).

 

Sauf mention spécifique, les oeuvres présentées ici font partie de la collection de Giney AYME.

Depuis le décès d'Albert AYME en 2012,

les droits d'exploitation de son oeuvre sont gérés en indivision par les ayants droits :

Martine AYME Saillard, Christian et Giney AYME  les deux fils jumeaux d'Albert AYME 

Cliquez sur les images

pour avoir leur plein formaten défilement

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now